Jérémy Le Roy, l’œil avisé d’un jeune talent français

Installé près de Paris, Jérémy Le Roy est un cavalier professionnel de CSO. Reconnu pour son expérience avec les jeunes chevaux, il a travaillé aux côtés de cavaliers et marchands de renommée mondiale, tels que Jérôme Hurel et Bruno Rocuet.

Aujourd’hui, il ajoute une nouvelle corde à son arc et met à profit ses connaissances pour Equipeer SPORT.

Un homme de terrain. 

Régulièrement en concours, Jérémy est l’un des cavaliers français le plus présent sur les terrains. Figure familière pour de nombreux cavaliers, il bénéficie d’un réseau étendu au niveau national et international.

Il a choisi de collaborer avec Equipeer SPORT, la nouvelle plateforme en ligne qui met en relation les vendeurs et acheteurs de chevaux de sport. Conscient de l’impact du numérique, il trouve un intérêt particulier à travailler avec cette jeune start-up qui est un atout non négligeable pour le commerce de chevaux.

« Equipeer offre une réelle valeur ajoutée dans le monde équestre. L’équipe est top ! Les compétences de chacun permettent de présenter une offre structurée aux clients, vendeurs ou acheteurs. La mise en relation des réseaux de chaque expert est une aubaine pour avancer rapidement tout en préservant un système cohérent et transparent. »

Un agent de confiance.

Avec Bruno Rocuet, propriétaire d’une écurie de commerce, Jérémy développe ses aptitudes équestres mais aussi ses capacités à identifier les couples cavalier-cheval. Aujourd’hui de nombreux cavaliers amateurs et professionnels le sollicitent pour son approche réfléchie et aguerrie. Grâce à son expérience avec les jeunes chevaux, il est capable de déceler le potentiel de l’un d’entre eux.

« Il n’y a pas de méthode conforme pour tous les chevaux, on doit s’adapter et se fixer des objectifs appropriés pour chaque monture. Il faut savoir rester à l’écoute de nos chevaux mais aussi des propriétaires et de l’équipe qui nous entoure. »

En contact avec de nombreux éleveurs, il enrichit ses connaissances en génétique qui lui permettent d’analyser un prospect plus rapidement.

« Si je connais le père et la mère du cheval, je vais avoir plus de facilités à distinguer ses qualités et ses défauts. Leur façon de se déplacer, leur caractère sont souvent des traits héréditaires. »

Il ne suffit pas de bien connaître les chevaux pour trouver le bon match et Jérémy le sait ! Compétiteur international, il se fixe constamment des objectifs.

« J’ai envie d’avoir un piquet de vieux chevaux qui s’étoffe et de participer à de bons concours internationaux ! »

Jérémy souhaite également booster l’efficacité de la mise en relation entre vendeurs et acheteurs. Aujourd’hui il reconnaît que les clients ont une attente de plus en plus élevée en vue de la constante évolution du sport. Son rôle est de repérer le cheval idéal mais aussi de proposer une offre cohérente au marché.

« Il faut savoir rester les pieds sur terre et c’est ce qui est parfois difficile. On cherche tous de très bons chevaux, avec un beau palmarès, de bons papiers, et d’excellentes visites vétérinaires ; mais ce n’est pas simple à trouver et pas à n’importe quel prix. Rester honnête et intègre avec les clients, vendeurs et acheteurs sont une priorité pour moi. »

Jérémy Le Roy & Dalhousie du Mesnil*HDV - Equita Longines Lyon 2019

Un cavalier prometteur. 

Au lendemain d’Equita Longines 2019, Jérémy prouve qu’il a sa place avec les grands. Il remporte les trois épreuves de 6 ans du salon Equita Lyon avec la jument de Olivier Hue, Dalhousie Du Mesnil*HDV. Et ce n’est pas tout ! Jérémy sort également vainqueur du CSI 2* le mercredi soir avec sa jument Razzia des Sables.

Une carrière fructueuse qui ne cesse d’évoluer. Avec plus de 40 chevaux dans son écurie qu’il gère en collaboration avec sa compagne Nathalie Mack, il évolue régulièrement sur le circuit des cycles classiques et sur les 2 et 3*. On se rappelle de ses titres en 2014 et 2015 lorsqu’il remporte le trophée l’Éperon (récompensant le meilleur cavalier de jeunes chevaux).

Jérémy est aussi connu pour monter des chevaux au pied levé en compétition. Sa vitesse d’adaptation à cheval lui permet de concourir avec des chevaux qu’il connait peu ou qu’il monte rarement. C’est le cas de Dalhousie, montée par Olivier à la maison en semaine, et par Jérémy sur les terrains de CSI le weekend.

Jérémy apprend à exploiter ses chevaux pour performer sur des concours internationaux tels que Equita.

« Participer à ce genre de concours nous donne de la visibilité. Ça nous permet d’avoir une belle vitrine pour notre sport, mais aussi de gagner en notoriété. On rencontre beaucoup de monde, ce sont des événements à ne pas manquer ! »

Jérémy Le Roy & Dalhousie du Mesnil*HDV - Equita Longines Lyon 2019

Laisser un commentaire